Site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.
Diocèse de La Rochelle et Saintes

 


Dimanche 5 février 2023

5ème dimanche du Temps Ordinaire

Couleur liturgique :   Vert

 

1ère lecture :    Livre  d'Isaïe (58, 7-10)

Psaume 111
" Lumière des coeurs droits, le juste s'est levé dans les ténèbres."

2ème lecture : 1ère Lettre de Paul aux Corinthiens ( 2, 1-5)

Évangile : Matthieu (5, 13-16)


 

 


 

 

DIMANCHE 5 FÉvrier 2023

5ème dimanche du Temps Ordinaire

Homélie du Père Michel COTTEREAU
Curé de l'ensemble pastoral

 

Jeudi dernier, 2 février, nous avons célébré « Jésus lumière des nations. »
 Siméon a vu,  de ses yeux de chair mais aussi dans la foi, le Messie, l’envoyé de Dieu. Aujourd’hui, l’Évangile complète cette notion de la lumière par la symbolique du sel.
Le sel évoque bien des usages et des symboles. Le sel est présent dans l’Ancien et le Nouveau Testament.
Pour ce qui nous concerne aujourd’hui, c’est bien la qualité du disciple : « Vous êtes le sel de la terre… ». Chaque année nous faisons une halte spirituelle sur le sel qui intéresse beaucoup de personnes.  Je retiendrai trois points :

Le sel qui conserve symbole de vie, le sel qui purifie, le sel présent sur tous les continents

Le sel qui conserve symbole de vie :
Avant la réfrigération, les gens ont utilisé le sel comme agent de conservation. La viande était salée pour la conserver. Nous le savons bien, sur notre belle île de Ré. Ne l’appelle-t-on pas l’or blanc ? Le sel est nécessaire à notre corps, il est à consommer avec modération et donne du goût. St Paul le souligne dans la parole du disciple : « Que vos propos soient toujours bienveillants, relevés de sel, avec l’art de répondre à chacun comme il faut. «  (Colossiens 4,6).
C’est donc une parole qui donne vie et la conserve que porte le disciple de Jésus.

Le sel qui purifie :
C’est bien sur l’épisode d’Élisée à Jéricho : « Il sortit vers l’endroit où jaillissait de l’eau, y jeta du sel en disant : «Ainsi parle le Seigneur : j’assainis cette eau, elle n’apportera plus ni mort ni stérilité.» L’eau fut assainie jusqu’à ce jour selon la parole qu’avait dite Elisée. » (2R 19 et ss). Mais le sel peut perdre sa saveur.Le sel que les Israélites ont utilisé venait de la mer Morte. Après trop d'exposition au soleil, le chlorure de sodium s'évapore et il n'en reste qu'une poudre blanche et sans goût. Les juifs le jetaient sur la route où la poudre se solidifiait.
Le disciple de Jésus doit se laisser purifier par la parole. Elle révèle en lui ce qui est vie et ce qui est mort.

Le sel présent sur tous les continents :
Le sel est commun. Le sel peut être trouvé partout  sur chaque continent, dans chaque océan. Le message du salut, n'est pas seulement pour les riches ou les très éduqués. Il est pour tout le monde et il y a des chrétiens partout dans le monde, même en petit nombre et parfois cachés. Notre vie doit avoir du gout et donner envie. Elle rejoint les hommes, les femmes et les enfants qui ont soif de vivre.

 Jésus avertit les disciples de ne pas s’affadir.
Il y a quelques années, notre Évêque, dans une lettre pastorale nous invitait à devenir « une âme de disciple missionnaire.»
Entrons dans ce mouvement. Le sel qui reste dans son pot ne sert à rien et on ne mange pas le sel à la petite cuillère. Tout est une question de mesure. « La mesure que vous utilisez sera utilisée aussi pour vous, et il vous sera donné encore plus. » ‘Mac 4,24).
«  La mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure » dit St Augustin.

 

Merci de soutenir la mission de l'Église



Pour la vie de l'Église


 


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 

 


 

Vatican news


Vous désirez offrir une ou plusieurs messes pour une intention particulière.

L'ensemble pastoral met à votre disposition le document ci-dessous.

N'hésitez pas à le télécharger et à l'utiliser.

Offrande de messeOffrande de messe

 

 


Je participe à la quête en ligne
Pour cela cliquez sur moi !