Ensemble Pastoral de l'île de Ré

Bienvenue sur le site de l'ensemble pastoral de l’île e Ré.

Jeudi 25 mai 2017

Ascension du Seigneur
Couleur liturgique : blanc
 

Première lecture : Livre des Actes des Apôtres 1, 1-11

Psaume 46
" Dieu s'élève parmi les ovations, le Seigneur aux éclats du cor !"

Deuxième lecture :  Lettre de Paul apôtre aux Éphésiens 1, 17-23

Évangile : Matthieu 28, 16-20

Homélie du sixième dimanche de Pâques

Dieu veut la joie de l’homme, la joie d’un homme illuminé par l’Évangile

Dans le Notre Père, nous disons : « que ta volonté soit faite ».
Mais quelle est la volonté de Dieu ?
C’est que nous participions à la Joie de Dieu. Dieu veut la joie de l’homme. Il veut faire réussir l’humanité comme des parents souhaitent la réussite de leur enfant. Pour cela Dieu s’y met à trois : Père, Fils et St Esprit. Ils ne lésinent  pas sur les moyens. L’union fait la force ! Mais réussir sa vie c’est quoi pour Dieu, pour l’Homme ? L’Évangile nous le dit : « en ce jour-là vous, reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi et moi en vous. »
Le Père envoie le Fils, le Fils donne la Parole du Père et ils nous envoient l’Esprit Saint. Trois mots reviennent dans l’Évangile : voir, reconnaitre et demeurer.

Voir :
Nous avons à apprendre, à regarder. Trop souvent nous regardons les personnes dans ce qu’expriment leurs limites. Nous avons une vison négative de l’homme.  Dieu ne regarde pas l’homme comme nous. Souvenez-vous le jeune homme riche (il le regarda et il l’aima). Dieu pose sur chacun de nous un regard aimant.
 Faire la volonté de Dieu c’est accepter de changer son regard sur le monde, sur les hommes.

Connaître :
Plus simplement naître avec. Notre vie de chrétien est une renaissance continuelle. S’il faut neuf mois pour un bébé pour qu’il naisse (18 mois pour un éléphant… !) Il faut toute une vie pour que chacun de nous naisse et renaisse à la vie de Dieu. Connaitre, entrer dans cette intimité de la vie de Dieu reste le défi permanent de toute vocation chrétienne. Apprendre est source de Joie.
Avons-nous cette soif de connaitre et d’entrer dans la Joie de Dieu ?

Demeurer :
Ce n’est pas une question statique, comme si on s’enfermait dans une boite rempli de coton. La vocation de toute vie chrétienne est d’entrer dans cette circulation d’amour du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Cette dynamique entraine toute l’humanité par  notre présence. St Vincent de Paul le disait : « que me sert d’aimer Dieu si mon frère ne l’aime aussi. » Demeurer c’est rassembler dans la diversité. C’est le défi de l’unité : « Qu’ils soient un pour que le monde croit. »  
Quelle est ma joie du vivre ensemble en Église?

Aujourd’hui encore Jésus nous lance ce défi : c’est le défi de l’amour. Comme j’aime le redire, l’amour, le véritable amour, il ne s’achète pas, il ne se vend pas. Quand on en donne il ne nous enlève rien bien au contraire on en reçoit encore davantage. Alors pourquoi ne pas aimer ?

Ubi caritas et amor, Deus ibi est.
(Là où sont la charité et l'amour, Dieu est présent.)

                               
                               Père Michel COTTEREAU
                                   Curé de l'ensemble pastoral

__________________________________________________________________________

 


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 



 Vatican



La web série habitée
par Laudato si'