Site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.
Diocèse de La Rochelle et Saintes

 

Retrouvez l'homélie de Mgr AUPETIT, le 26 août, sur la page des pelèrinages


Dimanche 19 septembre 2021
25ème dimanche du Temps Ordinaire
Couleur liturgique : Vert

1ère lecture :  Livre de la Sagesse (2, 12. 17-20)

Psaume 53
"  Le Seigneur est mon appui entre tous."

2ème lecture :  Lettre de Jacques (3, 16-4, 3)

Évangile : Marc (9, 30-37)



Cot1 1

                        HOMÉLIE

25ème Dimanche du Temps Ordinaire

  Père Michel COTTEREAU

  Curé de l'ensemble pastoral

 

La source plutôt que les ruisseaux.

C’est le Christ qui est "Puissance de Dieu et Sagesse de Dieu" (1 Corinthiens 1,24 et 30)
 La sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure (Je vous renvoie à la définition de la pureté selon Mgr E. Gobillard)), puis pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits, sans parti pris, sans hypocrisie  nous dit la deuxième lecture. Nos braves disciples sont pris au piège. Ils sont restés à une question de rang et de préséance ! Comme dimanche dernier où Jésus remet en place Pierre, il remet aujourd’hui les disciples à leur juste place. Entrer dans cette démarche synodale (en Christ vers le frère) c’est puiser à la source unique qu’est le Christ et aller vers le frère. C’est rendre grâce à notre vocation de baptisé, notre juste place, la tenir et faire de la place.

Prendre notre juste place.
Depuis de nombreuses années notre Église diocésaine est en marche. Chacun de nos Évêques, de Mgr Félix-Marie Verdet, jusqu’à Mgr Bernard Housset, ont insufflé une dynamique missionnaire dans la suite du concile Vatican II. Aujourd’hui, Mgr Georges Colomb, dans cette lignée, nous invite à aller un peu plus au large. Dans cette démarche, à l’image de Apôtres, il nous invite à nous mettre à la suite de Jésus. Les apôtres cherchaient à savoir qui était le plus grand et Jésus leur indique le chemin du service. Notre juste place est celle du service. Suis-je en état de service, ou de servitude, de qui ? de quoi ? de moi, de mon petit égo personnel ou du frère en Christ ?

Tenir notre place.
Lorsque je suis rentré au séminaire, j’ai reçu ces mots de Mgr François Favreau notre évêque, qui quelques jours après était nommé évêque de Nanterre : « Michel tu as reçu un appel c’est certain. Tu vas rentrer au séminaire. Nous allons voir si tu as les moyens de répondre à cet appel et te les donner pour le diocèse de La Rochelle et Saintes. » Cette phrase est la mesure de ma vie de chaque jour. Elle est gravée dans mon cœur. Aujourd’hui, croyants, nous avons reçu un appel à suivre Jésus par notre vocation baptismale. Notre église diocésaine, par cette marche synodale nous invite à répondre et à nous donner les moyens de tenir notre juste place de baptisé dans le monde et dans l’Église.
 
Et faire de la place.
Nos assemblées se sont vidées suite à la pandémie. Les enfants inscrits au catéchisme se font plus rare. Certains princes de l’Église s’alarment en disant : « nous n’intéressons plus personne » La tentation du repli sur soi, sur notre petit groupe, de notre zone de confort nous guette, qui que nous soyons, et moi le premier. Et si nous allions reprendre le souffle de notre jeunesse intérieure, celle qui nous dit, n’aie pas peur avance au large ? Va à la rencontre de ton frère en humanité, qui attend de toi, de nous, un chemin de vie de vérité.
En 2001 le synode diocésain nous invitait par ces mots : « avance au large…. Dieu vous aime, Dieu est présent, la terre est pour tous. » 20 ans après et depuis 2000 ans nous sommes devant le même défi, relevé par nos parents dans la foi. Allons-nous leur emboiter le pas en nous inscrivant dans cette Histoire par notre participation à cette démarche synodale, ou alors comme les apôtres de l’Évangile, nous soucier de notre petite personne ? Le Seigneur veut, mais il veut quoi le Seigneur ? Que ta volonté soit faite disons-nous dans le Notre Père, Mais quelle est la volonté du Père ? Dans un admirable petit livre, dans un texte ultime et inédit, Mgr Carlo Maria Martini nous fait découvrir que le rêve de Dieu est de transformer toujours d’avantage nos vies en les assumant dans son amour. Osons le rêve de Dieu dans notre démarche synodale, osons Dieu, osons l’Amour en Dieu pour nos frères.
« Qu’est-ce que la pureté ?  (Emmanuel Gobillard, Evêque auxiliaire de Lyon.) on a souvent confondu pureté et propreté. C’est sur la croix que Jésus est pur, car il est tout donné.
Il est sale, il est dégoulinant de sang, de sueur, de crachats, il sent mauvais.  
C’est là qu’il est le plus pur car il est tout donné. La pureté c’est être tout donné ! »

 

Merci de soutenir la mission de l'Église



Pour la vie de l'Église


 


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 

 


 

Vatican news


Vous désirez offrir une ou plusieurs messes pour une intention particulière.

L'ensemble pastoral met à votre disposition le document ci-dessous.

N'hésitez pas à le télécharger et à l'utiliser.

Offrande de messeOffrande de messe

 

 


Je participe à la quête en ligne
Pour cela cliquez sur moi !