Site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.
Diocèse de La Rochelle

 


DIMANCHE 25 FÉVRIER 2024

2ème Dimanche de Carême 
Couleur liturgique :  Violet

 

1ère lecture :   Livre la Genèse (22, 1-2.9-13.15-18)

Psaume 115
" Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants"

2ème lecture : Lettre de Paul  (8, 31b-34)

Évangile : Marc (9, 2-10)

Méditation du 2ème dimanche de carême

MÉDITATION

Père Michel COTTEREAU
Prêtre coopérateur

« Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean , et les emmena à l’écart sur une haute montagne. » 
En ce deuxième dimanche de Carême, nous sommes invités par Jésus et ses disciples à une randonnée en haute montagne. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’adore les randonnées en montagne, dans les Pyrénées. J’ai souvent trainé mes chaussures de marche sur le GR10 ou plus récemment dans le pays Basque. C’est toujours une aventure physique, mais aussi spirituelle. Aujourd’hui je vous invite à méditer sur quelques montagnes de la Bible.
Le récit de la transfiguration nous renvoie à Moïse, Elie Jésus et ses disciples.

Moïse, le mont Sinaï et le mont de béatitudes.
C’est sur le mont Sinaï que Moïse reçoit les tables de la Loi, les dix commandements ou plus simplement les dix paroles. Avec Moïse s’ouvre un chemin d’avenir et de libération.  Avec Jésus c’est sur un mont, près du lac de Tibériade qu’Il donne à ceux et celles qui l’entourent un chemin d’avenir et de joie. Lors de l’épisode de la femme adultère, Jésus écrit sur le sol. Certains diront que c’était une nouvelle loi d’amour, les béatitudes : « heureux »
En ce temps de Carême, avec Moïse, laissons le Seigneur graver dans notre cœur les mots de pardon, réconciliation pour ouvrir un avenir.

Elie en route vers l’Horeb et Jésus au mont des Oliviers.
Souvenez-vous : Elie fuit la reine Jézabel. Sur le chemin la tentation est forte de baisser les bras. Il demande au Seigneur de reprendre sa vie. Mais le Seigneur l’accompagne : « lève-toi et mange, sinon le chemin serait trop long. » Et c’est au bout du chemin que la présence du Seigneur viendra le conforter. Au mont des Oliviers, Jésus est en proie à la tentation au point de demander à son Père que la coupe s’éloigne de lui. Mais c’est dans l’Abandon à la volonté de son Père que Jésus va trouver la force de poursuivre le chemin. Sur le chemin de notre vie, les épreuves, les doutes ne manquent pas. La tentation de la fuite ou de baisser les bras peut bien rester présente.
En ce temps de carême faisons nôtre la prière d’abandon de Charles de Foucauld. Le Seigneur ne nous abandonne pas.

Le mont de la transfiguration.
Ce mont nous renvoie aussi au Golgotha. A la transfiguration le Seigneur se révèle dans sa gloire. Mais la Gloire n’est jamais loin de la Croix et la Croix de la Gloire. Si au mont de la transfiguration le Seigneur prépare le cœur de ses disciples au scandale de la Croix ; c’est sur la Croix que le Seigneur récapitule toute chose. Et c’est au pied de la Croix que tout commence pour les disciples. Si au pied de la Croix Pierre et Jacques ont disparu, il restera Jean et Marie, la Mère de Jésus. C’est au pied de la Croix aussi que commence l’Eglise : « Femme voici ton Fils, Fils voici ta mère. »
En ce temps de carême, accueillons cette merveilleuse adoption qui nous rend fils, qui nous rend frères.

« Rabbi, il est bon que nous soyons ici. » dit Pierre à Jésus. Il est bon, encore aujourd’hui, que nous soyons ici ce matin.
Comme sur le chemin d’Emmaüs nous réentendrons la parole de Moïse et des prophètes.
Le Seigneur nous invitera à le reconnaitre à la fraction du Pain, notre cœur se réjouira et nul ne pourra nous ravir cette joie.

Merci de soutenir la mission de l'Église



Pour la vie de l'Église


 


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 

 


 

Vatican news


Vous désirez offrir une ou plusieurs messes pour une intention particulière.

L'ensemble pastoral met à votre disposition le document ci-dessous.

N'hésitez pas à le télécharger et à l'utiliser.

Offrande de messeOffrande de messe

 

 


Je participe à la quête en ligne
Pour cela cliquez sur moi !