Site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.
Diocèse de La Rochelle et Saintes


Dimanche 27 Novembre  2022
1er dimanche de l'Avent
Couleur liturgique :   Violet

1ère lecture :    Livre  d'Isaïe (2, 1-5)

Psaume 121
" Dans la joie, nous irons à la maison du Seigneur. "

2ème lecture : Lettre de Paul aux Romains ( 13, 11-14a)

Évangile : Matthieu (24, 37-44)


 

 



 

 

DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2022

1er Dimanche de l'Avent

Billet du Père COTTEREAU depuis le Pays Basque

 

 

Quelques jours de repos, m’aident à reprendre souffle pour les mois qui viennent.
Ils seront décisifs sur bien des points. Aujourd’hui, nous commençons une nouvelle année liturgique.
C’est le temps de l’Avent pour se préparer à accueillir la nouveauté du Christ : « « Voici que je fais toute chose nouvelle » (Isaïe 43, 19).Cette prophétie est particulièrement inspirante quand on connaît le contexte historique de sa proclamation.
Le prophète intervient à un moment tragique. Le peuple de l’Alliance vit une grande catastrophe. Le roi babylonien Nabuchodonosor a conquis Jérusalem : il a mis le feu à la ville et détruit le temple, symbole de la présence de Dieu. Il a tué tous les fils du roi et l’a déporté en Babylonie avec toute une partie de la population. Devant le séisme qui secoue notre Église, nous pouvons nous sentir comme le peuple de l’Alliance à cette époque. Nous sommes blessés par tout cela. Nous traversons une crise qui n’est pas terminée. L’Évangile nous invite à veiller.
Je voudrais une nouvelle fois vous inviter à méditer, vivre et partager ces trois mots : Veiller, réveiller et éveiller.

 

Veiller.
C’est quoi veiller ? Ce n’est surtout ne pas se reposer sur ses lauriers (s’il en existe), mais bien soutenir notre attention, notre vigilance. « Me voici en train de faire du neuf. » Il importe d’écouter tout le verset de même que celui qui le précède :
Ne faites plus mémoire des événements passés, ne songez plus aux choses d’autrefois. Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides. (Is 43, 18-19)Le prophète révèle que la nouveauté est déjà présente, en germe, au cœur même de la crise et du deuil. Parler de germe, c’est évoquer quelque chose qui commence petitement, mais qui porte un dynamisme de croissance. AHHHH, vous allez me dire que l’âge avançant, tout reste une question ! Regardez Sarah, regardez Elisabeth et Joachim. Dieu fait du neuf avec de l’ancien !

 

Réveiller.
Au début de cette nouvelle année liturgique il nous faut entendre les encouragements de l’apôtre Paul à Timothée « tu dois réveiller en toi le don de Dieu que tu as reçu » (2 Tm 1,6). Oui, au jour de notre baptême, Dieu nous a fait un don : le don de son Esprit. Ce don a été, ou sera, fortifié par l’onction de Saint Chrême au jour de notre confirmation. Ce don, nous dit saint Paul, « n’est pas un esprit de peur (…), mais un esprit de force, d’amour et de raison. » (2 Tm 1,7). Et il continue, en nous donnant la raison pour laquelle, il nous faut tenir en éveil ce don de Dieu : « N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, (…) mais, avec la force de Dieu, prends ta part de souffrance pour l’annonce de l’Évangile. » (2 Tm 1,8)Est-ce que je sais prendre le temps de faire l’inventaire des dons reçus et comment je les mets en œuvre pour le service de tous ?

 

Éveiller.
Tout être humain porte en lui cette lumière de vie source d’espérance et de confiance. Mais il faut quelque fois ranimer un feu qui faiblit, mais dont la braise couve sous la cendre. Nous avons à ranimer le feu de l’Esprit de Dieu. N’éteignez pas l’Esprit  (1 Th 5 v 19)Cette injonction de l’apôtre Paul doit nous interpeler au plus profond de notre être car c’est un élément vital, fondamental, incontournable pour notre vie spirituelle de notre marche avec Christ. Cette marche est à l’image du porteur de la flamme olympique qui brillera dans quelques temps sur notre pays. Cette flamme nous ne pouvons pas la garder pour nous même mais la transmettre.


Veiller, réveiller, éveiller.
Avec trois vieux mots que je vous ai déjà partagé, j’essaie de faire de la nouveauté.
Mais tout dépend de tous et de chacun. C’est un vivre ensemble pour accueillir celui qui fait toute chose nouvelle : Jésus-Christ.

Merci de soutenir la mission de l'Église



Pour la vie de l'Église


 


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 

 


 

Vatican news


Vous désirez offrir une ou plusieurs messes pour une intention particulière.

L'ensemble pastoral met à votre disposition le document ci-dessous.

N'hésitez pas à le télécharger et à l'utiliser.

Offrande de messeOffrande de messe

 

 


Je participe à la quête en ligne
Pour cela cliquez sur moi !