Ensemble Pastoral de l'île de Ré

Bienvenue sur le site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.
 

RETROUVEZ CI-DESSOUS LA PREMIÈRE LETTRE PASTORALE DE Mgr COLOMB

Lettre pastorale bat minLettre pastorale

Dimanche 26 février 2017

8ème dimanche du temps ordinaire
Couleur liturgique : vert

Première lecture : Livre du prophète Isaïe 49, 14-15

Psaume 61
" En Dieu seul, le repos de mon âme !"

Deuxième lecture :  1ère lettre de Paul aux Corinthiens 4, 1-5

Évangile : Matthieu 6, 24-34

Billet du Père Cottereau depuis l'abbaye de Belloc

« Mon âme a soif du Dieu vivant… » Chercher le Royaume nous dit l’Évangile

Est-ce que j’ai soif de Dieu et du Royaume ?

Frères et sœurs, dans peu de temps nous allons commencer notre marche vers Pâques. C’est  le temps du Carême. Deux soirées en suivant : Mardi soir à 18h00, une proposition pour se préparer au sacrement de réconciliation  et mercredi (même heure, même endroit) célébration des cendres.
Peut-être un peu trop ? mais il n’y a rien de trop pour le Seigneur !

En empruntant à Christian de CHERGÉ l’image du puits, il y a lieu de voir le temps de carême comme un puits à creuser pour y découvrir la source qui fait vivre. (Christian de CHERGÉ prieur des moines de TIBHIRINE). Je ne sais pas si vous avez déjà creusé un puits ? Moi oui, mais c’était dans du sable ! En creusant on rencontre des couches différentes, parfois meubles, parfois plus dures. Il en est de même pour la vie, il y a des moments joyeux de vie facile et d’autres moments où c’est plus dur. Il faut employer les grands moyens. Cela peut être de la dynamite, mais il ne s’agit pas d’allumer la mèche si on n’évalue pas les dégâts ! Et on arrive à un moment où il y a de la boue. Mais dans la boue il y a déjà de l’eau mêlée à de la terre. Il en est ainsi de notre vie de pêcheur. La grâce est déjà là, mais il faut creuser encore pour que jaillisse l’eau vive. Ainsi est le temps du carême.

Cela rejoint bien sûr l’aveugle né que Jésus guérit en faisant de la boue et en lui disant : « Va te laver à la piscine de Siloé » (St Jean 9,1-12)
Cheminons pendant le temps de carême pour aller à la fontaine baptismale où le Seigneur prend l’initiative de la guérison.
Replonger dans la fontaine baptismale, c’est le sacrement de réconciliation :                                                                            
C’est aussi la rencontre avec la Samaritaine (Jn 4,1-30). Le Seigneur a soif de nous.                                                                                       
Également Bernadette à Massabielle. La Vierge lui demande d’aller boire à la fontaine. Elle part vers le gave. La Vierge lui indique l’endroit sous le rocher. Elle creuse, il y a de la boue et à un moment jaillit cette source où beaucoup d’entre nous se sont désaltérés.

C’est en creusant ensemble, en Église, avec nos différences, nos pauvretés et nos richesses que nous creuserons le puits de notre vie intérieure et découvrirons l’unique source : Jésus-Christ.

_____________________________________________________________________________

 

 


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 



 Vatican