Bienvenue sur le site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.

Bienvenue sur le site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.

Dimanche 17 juin 2018

11ème dimanche du Temps Ordinaire
Anné B - Couleur liturgique : Vert
 

Première lecture :  Livre du prophète Ézékiel 17, 22-24

Psaume 91
«  Il est bon, Seigneur, de te rendre grâce !»

Deuxième lecture :  Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens 5, 6-10

Évangile : Marc 4, 26-34

 

« La semence germe et grandit, il ne sait comment. »

En lisant ces quelques mots de l’Évangile, je me souviens d’une réflexion d’un de mes professeurs de séminaire devant mon avalanche de questions : « Michel il faut accepter de ne pas tout savoir ! » Si le séminaire m’a appris beaucoup de choses sur certains sujets, ce fut et cela reste une bonne école d’humilité face au mystère du Royaume. Comme toute vie est une école de travail pour préparer le terrain pour la semence, c’est aussi une école de patience, de vigilance et de générosité.

La mission est rude. 
Cet Évangile de Marc que nous venons d’entendre fait partie d’un tout. Il faudrait relire tout le chapitre 4 de St Marc. C’est tout une question de semence, de semeur, de production de fruit, de royaume de Dieu. Il y a quelque chose de pénible dans le quotidien de nos tâches. Mais il y a une satisfaction du devoir accompli, tout au moins d’avoir essayé de faire le maximum !
Face au défi de notre temps, des questions de notre monde, est-ce que je baisse les bras ou est-ce que j’accepte de me tenir debout pour faire face ?

La passion est ardente.  
Il y a en chacun  nous quelque chose de fort, de dynamique. Quelque chose qui vient de plus loin que nous, il y a quelque chose qui nous donne la force de lutter. Pour moi ce n’est pas quelque chose, c’est quelqu’un, c’est le Christ Jésus. Et c’est l’Amour. La tentation de baisser les bras est souvent là.  Et voilà qu’à mon esprit  j’entends cette parole de Jésus : « avance au large, n’aie pas peur. » Comme au chapitre 17 du livre de l’Exode, quand Moïse a besoin qu’on lui tienne les bras pour la victoire contre Amaleq, nous avons à nous tenir la main dans l’adversité. 
Suis-je capable de tendre la main pour avancer au large?

L’Espérance est pacifiante.  
Mais nous le savons la promesse de l’abondance du fruit demeure. Cela ne parait pas encore. Mais le psaume nous invite à la confiance et à l’espérance : « vieillissant  il fructifie, encore, il garde sa sève et sa verdeur pour annoncer : le Seigneur est droit pas de ruse en Dieu mon rocher. » Je ne sais pas pour vous mais cette phrase du psaume m’habite comme un défi  permanent. Oui, je vieillis, nous vieillissons ! (« ce mois de 20 ans qui n’est plus moi » disait Michel de Montaigne.)Même  si certains ne me donnent pas mon âge. Merci ! Quel que soit notre âge qui avance, nous sommes capables encore de fructifier sous le regard du Seigneur.
 Suis-je assez honnête pour voir les fruits que je porte et qui viennent du Seigneur ? 

Bien des questions demeurent. Mais c’est dans la patience, la vigilance et la générosité du semeur que nous parviendrons ensemble au jour de la moisson. Pour l’instant réentendons la parole de Jésus : « la moisson est abondant et les ouvriers sont peu nombreux. » Amen.

 

Père Michel Cottereau

Curé de l'ensemble pastoral

---------------------------------------------------------------------------------------------


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 



 Vatican

Vous désirez offrir une ou plusieurs messes pour une intention particulière.

L'ensemble pastoral met à votre disposition le document ci-dessous.

N'hésitez pas à le télécharger et à l'utiliser.

Offrande de messeOffrande de messe