Bienvenue sur le site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.

Bienvenue sur le site de l'ensemble pastoral de l’île de Ré.

Dimanche 24 février 2019
 

7ème dimanche du temps ordinaire
Couleur liturgique : vert
 

Première lecture :  Livre de Samuel 26, 2. 7-9. 12-13. 22-23

Psaume : 102
«Le Seigneur est tendresse et pitié.»

Deuxième lecture : Première  lettre de Paul aux Corinthiens 15, 45-49

Évangile : Luc  6, 27-38

« Tu es chrétien par et pour la charité, par rien d’autre et pour rien d’autre …
Si tu oublies la charité, tu te rends absurde…
Nous sommes libres de toute obligation mais totalement d’une seule nécessité : la charité. »
(Madeleine DELBREL- poète, assistante sociale et mystique- 1904-1964,  figure spirituelle majeure du 20° Siècle.
J’ai voulu introduire ces quelques mots par cette citation de Madeleine DELBREL que certains d’entre vous connaissent. La Charité, mot qui semble désuet aujourd’hui mais que nous devons redécouvrir comme l’ADN du chrétien. AMOUR et CHARITE sont un. L’Évangile d’aujourd’hui nous invite  à entrer dans cette dynamique d’un don à recevoir et à restituer.

Un don.
Dieu est source vive. Souvenez-vous de la rencontre de Jésus et de la Samaritaine. Nous, nous puisons à la source vive de sa Parole. « Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu en premier c’est lui qui nous a aimé le premier »  dit Saint Jean. On ne se fait pas soi-même.
Qu’as-tu donc que tu n’aies reçu ? Accepter de faire l’inventaire de ce que nous sommes et de ce  qui vient de plus loin, de plus grand que nous : c’est déjà d’accepter  d’entrer sur le chemin de l’humilité.

Une réception.
Savoir recevoir, c’est se rendre disponible. Souvent nous sommes centrés sur nous-mêmes,  sur notre petit confort. L’orgueil n’est pas loin de se croire supérieur aux autres dans ce que nous faisons, dans ce que nous sommes. J’aime souvent le redire, la comparaison tue l’amour. Mais il faut savoir regarder avec simplicité et humilité d’autres  plus avancés que nous sur le chemin de la sainteté.
Et il n’y a pas d’Amour sans humour (pas l’ironie) !

A restituer (ou plus encore à mettre en œuvre.)
Alors là, ça peut se gâter, car nous savons rater des choses, des rencontres. Parfois des paroles malheureuses  sont lourdes de conséquences. Il  faut alors rentrer dans une dynamique de la rencontre et du Pardon. Le Pardon n’est pas l’oubli. Le pardon c’est la dynamique  de la vie et l’acceptation de l’autre que je côtoie régulièrement avec ses richesses et ses pauvreté comme j’essaie de porter les miennes aussi. Si c’est une question d’humilité et d’humour, c’est aussi une question d’honnêteté. Ce qui est en jeu, c’est l’unité de notre personne et la crédibilité de notre témoignage. Et Là nous avons tous des progrès à faire !

Pour conclure, je laisse la parole à Madeleine DELBREL : «  La charité est gratuite tout autant qu’elle est nécessaire.
                                                                                       Tu ne la gagnes pas comme un concours.
                                                                                       Tu la gagnes en la désirant, en la demandant, en la recevant et en la transmettant.
                                                                                       On n’apprend pas la charité, on fait peu à peu sa connaissance en faisant la connaissance du Christ. »

                                                                                                                               Père Michel COTTEREAU
                                                                                                                             Curé de l'ensemble pastoral


 

SECOURS CATHOLIQUE - Faire un don
 



 Vatican

Vous désirez offrir une ou plusieurs messes pour une intention particulière.

L'ensemble pastoral met à votre disposition le document ci-dessous.

N'hésitez pas à le télécharger et à l'utiliser.

Offrande de messeOffrande de messe