Les sacrements

 

 

LES SACREMENTS DE l’EGLISE CATHOLIQUE

 

          Les sacrements sont des signes qui :

        - expriment le sens de l’histoire et de la vie ;

          - manifestent l’amour de Dieu notre Père pour les hommes, ainsi que l’intimité personnelle du chrétien avec Jésus, le Christ, son    Fils, dans le souffle de l’Esprit  Saint ;

          - témoignent de la foi chrétienne ;

          - réunissent les chrétiens ;

          - sont les moyens par lesquels Dieu agit dans le monde.

 

          Les sacrements sont donnés à l’Eglise. Ils sont le don de la vie du Christ en personne, qui transforme le croyant. Ils s’enracinent dans la vie de l’Eglise et expriment, chacun à sa manière, la vie qui l’anime. Jésus a voulu un corps de croyants, animé par son esprit et vivant de sa vie par des actes dont lui, Jésus ressuscité, est la source. Ces actes sont les symboles visibles par lesquels l’Eglise donne la vie invisible qui la dynamise.

 

 

Page 2 - Le Baptême

Page 3 - La Confirmation

Page 4 - L' Eucharistie

Page 5 - La Réconciliation

Page 6 - Le Sacrement des malades

Page 7 - L'Ordre

Page 8 - Le Mariage

 

 

 

 

 

 

 

 

bapteme 

 

BAPTÊME

 

Premier des sacrements, le baptême ouvre sur la vie avec Dieu et sur la vie de la communauté des chrétiens, d’où l’importance de sa préparation.
 

Baptême d’un enfant

 Préparation

          La préparation au baptême se fait normalement dans la paroisse de résidence des parents.

          Pour l'île de Ré, elle se fait lors d’une rencontre avec le curé de l’ensemble pastoral. Cette rencontre réunit les parents qui demandent le baptême pour leur(s) enfant(s).

          Les dates de la préparation sont communiquées sur demande des parents :

          - par téléphone (05 46 09 20 09)

        - par internet ensemblepastoral.iledere@yahoo.fr

          - par la consultation du site de l’ensemble pastoral de l’île de Ré à la rubrique AGENDA

          Lorsque la date du baptême est fixée, les parents prennent contact avec le prêtre ou le diacre qui célèbre le baptême afin de fixer avec lui le déroulé de la célébration.

Questions courantes concernant le baptême

• Quelles sont les conditions pour être parrain ou marraine ?

          Le parrain et la marraine doivent avoir 16 ans accomplis, être baptisés et, si possible, confirmés, et mener une vie cohérente avec la foi catholique. Si ces conditions ne sont pas remplies, l’enfant peut n’avoir qu’un parrain ou une marraine baptisé(e) et un témoin. Leur rôle étant d’aider les parents dans l’éducation chrétienne de l’enfant, il est souhaitable qu’ils participent à la préparation du baptême avec les parents.

Où s’adresser pour demander le baptême ?

          Contacter le secrétariat de l’ensemble pastoral de l’île de Ré au moins 3 mois avant le baptême pour réserver la date de la célébration, soit par téléphone (05 46 09 20 09) ou par courriel : ensemblepastoral.iledere@yahoo.fr

          Remplir le document ci - dessous :  « Baptême – Fiche de renseignements » et le renvoyer au secrétariat par e-mail : ensemblepastoral.iledere@yahoo.fr  ou par la poste ( 21 Cours Dechézeaux – 17410 Saint - Martin de Ré).

          Si la préparation n’a pas lieu dans l’une des paroisses de l’île de Ré, la « Fiche de renseignements » est à envoyer au moins 1 mois avant la célébration  au secrétariat de Saint - Martin de Ré ( 21 Cours Dechézeaux – 17410 Saint-Martin de Ré ), accompagnée de l’autorisation du curé de la paroisse de la résidence principale des parents.

• Dates et lieux de baptême dans l’île de Ré

          Les baptêmes sont habituellement célébrés dans l’une des 10 paroisses de l'île de Ré, à midi, après la messe dominicale.


Baptême-fiche-de-renseignements.pdf Baptême-fiche-de-renseignements.pdf

Autorisation baptême hors paroisseAutorisation baptême hors paroisse

 

Baptême d’un adulte

La préparation des adultes au baptême se fait dans le cadre du catéchuménat.

Elle est assurée par Armelle et Jean-Pierre DESROSIERS

Tél. : 05 16 19 73 02   -   mail : armelle@desrosiers.fr

Si la préparation ne peut être assurée sur l’île, elle est à effectuer dans la paroisse de résidence.

Lien : Catéchuménat

 

 

 

confirmation


LA CONFIRMATION


          La confirmation est le rite par lequel le baptisé est confirmé dans l'Esprit Saint : Esprit de sagesse, de force, d’intelligence de Dieu, de conseil…., comme membre vivant de l'Église.

          Dans le cas d’un enfant baptisé à la naissance ou en âge scolaire, la confirmation se reçoit au moment de l’adolescence pour lui donner le temps de grandir dans la foi et de faire un choix raisonné.

          Dans le cas du baptême d’un adulte, il reçoit en même temps la confirmation et l’eucharistie.

 

QUESTIONS COURANTES RELATIVES A LA CONFIRMATION

 

Qui peut être parrain ou marraine de confirmation ?

          Le parrain ou la marraine peuvent être différents de ceux du baptême. Ils doivent avoir au minimum 16 ans. Ils doivent avoir reçu les trois sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, eucharistie et confirmation.

 

Qui peut donner le sacrement de confirmation ?

          Le ministre du sacrement est normalement l’évêque, qui jouit de la plénitude de l’Esprit Saint, reçue à l’ordination épiscopale ; mais il peut déléguer un ou plusieurs prêtres pour célébrer à sa place la confirmation. De même, quand il confirme un nombre important de personnes, il s’associe les prêtres qu’il veut : ceux-ci imposent les mains avec lui lors de la prière générale, et participent aux onctions individuelles.

 

Quand peut-on être confirmé sur l’île de Ré ?

          La confirmation a lieu une fois par an. Pour plus d’information, appeler le 05 46 09 20 09

 

La confirmation est-elle différente de la profession de foi ?

          La profession de foi se fait très souvent à la fin des années de catéchisme, pour marquer une étape dans sa vie de chrétien, une étape où l’on rassemble le meilleur de ce que l’on a reçu. Avec la célébration de la profession de foi, on annonce que l’on fait sienne la foi qui a été transmise. C’est aussi une étape pour marquer la fin de l’âge de l’enfance. Si la profession de foi est une fête de la foi, ce n’est pas un sacrement, c’est-à-dire que Dieu n’y agit pas de manière particulière. La profession de foi s’est développée en France avant le concile Vatican II (1962-1965). Depuis ce concile, il est demandé de professer publiquement sa foi dans la célébration de la confirmation. Le sacrement de la confirmation est un don : il vient alors affermir le confirmé dans sa profession de foi et lui donner la force nécessaire pour qu’elle grandisse en lui.

 

 

 

 

 

L'EUCHARISTIE
 

          Le mot « Eucharistie » vient d’un mot grec qui veut dire « action de grâce », c’est-à-dire « action de remerciement, de louange et de joie ».

          Chaque messe renouvelle aux yeux des chrétiens ce que la première messe symbolisait : le Christ meurt et ressuscite, donne son corps et son sang pour les multitudes et pour chacun. Le Christ se rend présent.

          L’eucharistie rappelle aussi que l’homme ne vit pas que de pain matériel. La parole de Dieu, la communion au corps et au sang du Christ, la fraternité née du partage, l’alliance des hommes et de Dieu que proclame chaque messe décuplent l’engagement du chrétien dans ses solidarités familiales, communautaires et sociales.

 

Pourquoi l’Eglise demande-t-elle la participation à l’assemblée dominicale ?

          Parce que cette participation est « VITALE » pour l’Église et le chrétien. L’eucharistie révèle à chacun leur identité et leur mission. Chaque chrétien y prend conscience qu’il est engagé avec les autres dans une aventure commune. Il affirme sa rencontre du Seigneur, sa joie de croire, le sens spirituel de son existence quotidienne.

 

 

 

 

 

LE SACREMENT DE RECONCILIATION
 

          Aussi appelé sacrement de la pénitence, il est indissociablement un temps de reconnaissance du péché et de renaissance spirituelle pour les baptisés.

          Le sacrement de réconciliation réactualise l’Alliance quand celle-ci a été mise en cause par l’attitude du partenaire humain.

          Se confesser, c’est d’abord confesser Dieu, reconnaître qu’il est un père aimant.

          Se réconcilier c’est changer sa façon de penser, de se comporter, de regarder l’autre et, tout en reconnaissant son manque d’amour, être capable d’un véritable changement.

 

Comment est-il possible d’accéder au sacrement de réconciliation ?

          Le sacrement de pénitence connaît trois formes de célébration :

          - la célébration privée entre un prêtre et un pénitent ;

          - la célébration en rite abrégé en cas de danger de mort : « au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, je vous pardonne tous vos péchés. Amen » ;

          - la célébration pénitentielle communautaire.

 

 

 

 

 

LE SACREMENT DES MALADES

 

          Le sacrement des malades est destiné « aux fidèles dont la santé commence à être dangereusement atteinte par la maladie ou la vieillesse " (Rituel du sacrement des malades).

          L’onction des malades est destinée à aider les malades à vivre et non à mourir. « A ceux qui vont quitter cette vie, l’Eglise offre l’eucharistie reçue en viatique (pain de route). Le viatique offre au malade de s’unir au Christ, le premier-né d’entre les morts. Celui-ci peut aider le malade à assumer sa propre mort pour en faire une Pâque ».

          C’est l’eucharistie qui est, à proprement parler, le sacrement des malades.

          L'onction est, quant à elle, réservée aux malades qui, dans les souffrances et les difficultés, demandent courage et espérance et reçoivent de l'Église, par ce sacrement, force spirituelle et confiance. Comme tout sacrement, il transforme la personne qui le reçoit dans la foi.

 

          Quand l'onction des malades est donnée lors d’une célébration, c’est la communauté chrétienne toute entière qui recommande à Dieu la personne souffrante.

 

          Dans le rituel du sacrement de l'onction des malades, le prêtre dit : « Désormais, la force de Dieu agit dans votre faiblesse » après avoir marqué la personne avec l’huile des malades. Cette parole fait écho à la parole de saint Paul : « Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort » (2 Co 12, 10).

 

 

 

 

ordination

 

LE SACREMENT DE L'ORDRE

          Le mot « ordre », désignait dans l’antiquité romaine les corps constitués, au sens civil. L’Eglise a repris ce terme à propos de ses propres corps constitués et notamment de l’ordre des évêques, des prêtres et des diacres. L’intégration dans l’un de ces corps de l’Eglise se fait par une ordination comprenant l’imposition des mains et la prière de consécration, qui fait d’un fidèle baptisé un ministre ordonné.

 

          On distingue trois groupes parmi les hommes ordonnés : les diacres, les prêtres, les évêques. Un diacre devient prêtre par le geste de l’imposition des mains fait par son évêque, accompagné de l’imposition des mains des autres prêtres présents : il devient alors membre du presbyterium (corps sacerdotal autour de l’évêque). Un prêtre devient évêque par le geste de l’imposition des mains fait au moins par trois évêques.

 

           Les ministres ordonnés exercent leur service au nom et en la personne du Christ auprès du Peuple de Dieu par l’enseignement, la célébration de l’eucharistie, l’administration des sacrements et la direction pastorale de la communauté.

 

 

 

 

 


 

 

mariage

 

LE MARIAGE

 

          Le mariage chrétien est le symbole visible de l’amour de Dieu à l’égard de l’humanité, il a pour fondement l’alliance entre Dieu et son peuple.

          Il repose sur quatre piliers :

  • La liberté de l’engagement de chacun des fiancés ;
  • La fidélité, source de confiance réciproque ;
  • L’indissolubilité, en raison du lien sacré qu’il crée entre les époux ;
  • La fécondité, c’est-à-dire l’ouverture à la vie et à l’accueil des enfants que les époux mettront au monde.

 

  Préparation

          Les fiancés prennent contact au moins 6 mois avant la date prévue du mariage avec la paroisse où doit avoir lieu la préparation.

          Pour l’île de Ré, secrétariat : 05 46 09 20 09 ou par mail : ensemblepastoral.iledere@yahoo.fr   

          Si la préparation a lieu en dehors de l’île de Ré et que le mariage est béni par un prêtre de l’ensemble pastoral de l'île, les fiancés prendront contact avec le secrétariat 2 mois avant la célébration afin de connaître le nom du prêtre avec qui ils prépareront le déroulement de la cérémonie.

 

Questions courantes relatives au mariage
 

Faut-il être catholique pour recevoir le mariage ?

       - Il faut au moins que l’un des deux conjoints soit catholique.

Quelles sont les conditions pour se marier religieusement sur l’île de Ré ?

        - Conformément au Droit Canon (n° 1115), il faut qu’un des fiancés ait un domicile ou un quasi domicile dans l’île de Ré (résidence principale ou secondaire des parents ou des grands-parents).

          Les mariages sont célébrés dans l’une des 10 églises de l’île de Ré. Un prêtre ou un diacre, parent ou ami des fiancés, peut recevoir les consentements. Pour que le curé de l’île de Ré puisse, dans ce cas, lui donner délégation, les fiancés lui donneront le nom, le prénom, l’adresse et le mail de ce prêtre ou diacre.

Un mariage sans messe est-il d’un ordre différent que le mariage avec bénédiction ?

          - Célébré sans eucharistie, le mariage reste un sacrement.

Quelles sont les possibilités en matière d’animation ?

          - Le mariage religieux doit garder son caractère sacré. C’est pourquoi tout projet d’animation d’un mariage qui a été préparé à l’extérieur de l’île doit être préalablement soumis au prêtre qui célébrera le mariage.

 

Documents constitutifs du dossier

Formulaire de demande de mariage (cliquer sur lien « Fiche de renseignements ») ;

Copie de l’acte de baptême de chacun des fiancés (demande faite par le prêtre qui fait la préparation) ;

Déclaration d’intention de chacun des fiancés ;

Liste des témoins de chacun des fiancés (4 maximum)

Certificat du mariage civil

Autorisation de célébrer le mariage hors paroisse de résidence des fiancés ;

Une dispense de l’évêque si l’un des conjoints n’est pas catholique
(à remplir et à demander par le prêtre ou le diacre qui prépare les fiancés)

A télécharger, compléter et envoyer ; Fiche de renseignements

Informations pratiques : Doc mariage ensemble ile de re 4Doc mariage ensemble ile de re