Les Sœurs de la Sagesse

 

  Les Sœurs de la Sagesse
     

          La Congrégation des Sœurs de la Sagesse, dont la maison-mère est en Vendée, à Saint-Laurent-sur-Sèvre, a été fondée en 1703 par Louis-Marie Grignon de Monfort et Marie-Louise Trichet.

          Durant le XVIIIe siècle, elle a connu un premier accroissement du nombre de ses membres en passant de 5 religieuses en 1720 à 361 en 1790. Elles eurent à souffrir de la Révolution Française et plusieurs d’entre elles furent exécutées, en particulier à Nantes et à Rennes.

          Durant le XIXe siècle, la Congrégation resta constamment le second Institut féminin de France, dépassant le chiffre de 1000 entre 1825 et 1830, 3000 vers 1870 et 5000 au début du XXe siècle. Elle a d’abord développé ses œuvres dans le grand Ouest avant de fonder d’autres communautés dans le Nord de la France et en Belgique. Ses œuvres étaient principalement orientées vers la santé, l’éducation, l’action sociale et la pastorale.

          A partir de 1875, la Congrégation seconde les Pères Montfortains en Haïti, puis s’installe dans d’autres pays occidentaux, jusqu’au Canada, à partir de 1880.

          Aujourd’hui, elle comprend 1700 religieuses réparties en 20 pays.

          Leur présence sur l’île de Ré date de 1725 où la fondatrice vint installer à La Flotte une première communauté qui se consacra à l’éducation des jeunes filles et aux soins des malades, comme le montre un vitrail de l’église de La Flotte. D’autres implantations suivirent notamment à Ars, La Couarde, Le Bois, Les Portes et Loix.

           Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une communauté de trois religieuses à La Flotte - 1, rue Dechézeaux.

          Tél : 05/46/09/60/51                          Mail : sagesse.iledere@orange.fr