INFORMATIONS

TÉMOIGNAGES

Iulian Urban 38ans · Docteur en Lombardie:

 "Jamais dans les cauchemars les plus sombres je n'ai imaginé que je pourrais voir et vivre ce qui se passe ici dans notre hôpital depuis trois semaines. Le cauchemar coule, la rivière devient toujours plus grande. Au début, certains sont venus, puis des dizaines puis des centaines  et maintenant nous ne sommes plus médecins mais nous sommes devenus des trieurs sur la bande et nous décidons qui devrait vivre et qui devrait être renvoyé chez lui pour mourir, même si tous ces gens ont payé des impôts italiens à vie.
Jusqu'à il y a deux semaines, mes collègues et moi étions athées;  c'était normal parce que nous sommes médecins et nous avons appris que la science exclut la présence de Dieu.
J'ai toujours ri de mes parents qui allaient à l'église.

 Il y a neuf jours, un homme de 75 ans est venu nous voir;  C'était un homme gentil, il avait de graves problèmes respiratoires mais avait une Bible avec lui et il nous a impressionnés parce qu'il l'a lue aux mourants et les a tenus par la main.

 Nous étions tous des médecins fatigués, découragés, psychologiquement et physiquement finis, quand nous avons eu le temps de l'écouter.

 Maintenant, nous devons admettre que nous, en tant qu'êtres humains, avons atteint nos limites, nous ne pouvons pas faire plus. Il y a de plus en plus de gens qui meurent chaque jour...

 Et nous sommes épuisés, nous avons deux collègues qui sont morts et d'autres ont été infectés.

 Nous avons réalisé que là où fini ce que l'homme peut faire, nous avons besoin de Dieu et nous avons commencé à Lui demander de l'aide quand nous avons quelques minutes de libres;  Nous nous parlons entre nous et nous ne pouvons pas croire qu'en tant qu'athées féroces, nous sommes maintenant chaque jour à la recherche de notre paix, demandant au Seigneur de nous aider à résister afin que nous puissions prendre soin des malades.  Hier, le pasteur de 75 ans est décédé;  qu'à ce jour, malgré plus de 120 morts en 3 semaines ici et que nous étions tous épuisés, détruits, il avait réussi, malgré ses conditions et nos difficultés, à nous apporter une PAIX que nous n'espérions plus retrouver.

 Le berger est allé vers le Seigneur et bientôt nous le suivrons aussi si ça continue comme ça.

 Je ne suis pas rentré chez moi depuis 6 jours, je ne sais pas quand j'ai mangé pour la dernière fois, et je me rends compte de mon inutilité sur cette terre et je veux prendre mon dernier souffle pour aider les autres.  Je suis heureux d'être revenu à Dieu pendant que je suis entouré par la souffrance et la mort de mes semblables. "

 Témoignage recueilli par: Gianni Giardinelli

Merci à Vincent de nous avoir transmis ce si beau témoignage

LES ÉVÊQUES DE FRANCE

Message aux catholiques et à tous les concitoyens.

Date importante : le 25 mars,  fête de l'Annonciation du Seigneur

Messages des évêques de france
 

Communiqué du 14 mars 2020

Chers Pères, chers amis

Ce soir, le Premier Ministre a annoncé le passage au niveau 3 dans la lutte contre le Covid _19

Les services du Premier Ministre et du ministère de l’Intérieur confirment que dès demain - dimanche 15 mars -, aucune célébration publique ne pourra avoir lieu dans nos églises (messes dominicales en particulier), même si ces églises pourront rester ouvertes. A titre exceptionnel, les baptêmes prévus demain dimanche pourront cependant être célébrés avec moins de 100 personnes espacées comme indiqué précédemment.

A partir de lundi 16 mars, ni  messes, ni baptêmes, ni mariages ne pourront être célébrés. Seules les obsèques pourront l’être avec moins de 100 personnes réparties comme indiqué précédemment.

Nous vous tiendrons au courant d’éventuelles évolutions de ces mesures.

Père Thierry Magnin,

Secrétaire général de la CEF en lien étroit avec Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Président de la CEF.

 


DIOCÈSE DE LA ROCHELLE

MESSAGE DE Mgr GEORGES COLOMB

Chers amis,

Suite à la décision de M. Edouard Philippe, premier ministre, afin de lutter contre l’épidémie du coronavirus, il n’est plus possible de célébrer les messes dans nos églises à partir de demain 15 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre. Bien évidemment les églises doivent rester ouvertes pour accueillir tous les fidèles désirant prier individuellement :

  • Le saint sacrement peut être exposé à certains moments,
  • Une permanence peut être assurée par un prêtre dans une église le dimanche pour donner la communion aux fidèles individuellement,
  • Les homélies dominicales peuvent être diffusées sur le site internet de la paroisse,

A chacun de trouver les initiatives qui conviennent selon les lieux.
Pour cette semaine, les obsèques prévues peuvent être célébrées avec les mesures de précaution déjà évoquées dans un précédent courriel.
En ce temps d’épidémie, continuons de prier pour les personnes décédées, les malades, les personnels soignants, les responsables publics.

Très fraternellement

+ Georges Colomb
Evêque de La Rochelle